Divergence-Insurgés

Par: Laurie-Anne Therrien

Nb de tomes : 2 (jusqu’à maintenant)

Auteure : Veronica Roth

Édition : ADA

Année de sortie : 2012

Genre littéraire : dystopie (voir en bas de la page)

Synopsis :

Beatrice vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en 5 factions : les Audacieux, les Altruistes, les Sincères, les Fraternels et les Érudits. Chaque adolescent grandit dans sa faction respective jusqu’à l’âge de 16 ans où ils devront faire le plus grand choix de leur vie : déterminer dans quelle faction ils demeureront pour le reste de leur existence.

Lors de la cérémonie du choix, Beatrice prend une décision qui surprend tout le monde, surtout elle-même…À son arrivée dans sa nouvelle faction, elle se fera de nombreux amis, rencontrera des ennemis redoutables et essayera d’entretenir une relation avec un garçon parfois mystérieux et intriguant. Mais à travers toutes ces péripéties, elle aura l’obligation de garder un secret qui peut entraîner la mort et engendrer une guerre entre les secteurs: elle est divergente, ce qui signifie qu’elle correspond à plus d’une faction.

Ma critique :

Je n’arrive pas à croire que j’ai déjà terminé ce livre, même si ça fait des mois! Un ÉNORME coup de cœur!

Dès que l’on rencontre Beatrice, on tombe tout de suite en amour avec son côté loyal et déterminé malgré le fait qu’elle ne soit pas très grande  ni costaude. Veronica Roth nous met dans sa peau à fond, et on découvre que c’est un personnage polyvalent avec de multiples qualités. On peut se reconnaître dans plusieurs actes de sa part : son improvisation, sa tête dure, le fait d’être susceptible, sa grande (un peu trop grande!) confiance en elle, sa légère vulnérabilité…Saurez- vous découvrir quelques aspects de vous à travers cette fille charismatique, attachante et combattante au point d’y laisser sa vie? C’est ce que vous allez voir!

Quant aux autres personnages, on suit vraiment leur évolution à travers du roman, surtout pour Quatre, le mentor des Audacieux. Au tout début, il peut paraître froid, dur et sur ses gardes. On a du mal à le cerner. Toutefois, plus vous avancez dans les pages de Divergence, plus vous en découvrirez sur ce jeune adulte est doux, très réfléchi, romantique, serviable…bon, vous avez compris, on s’attache tout de suite à lui grâce à son charme et à son authenticité incomparable. Et je vous promets que lorsque vous aurez LA révélation à propos de lui dans le livre, vous en aurez le souffle coupé!

Parlons un peu de l’auteure. Veronica Roth n’a que 21 ans quand elle publie Divergence. Elle sacrifiait même ses études à l’écriture de ce roman haut en couleur (je vous dis que ça en a valu la peine!). Elle sait mettre sur la balance amour et action pour qu’ils soient égaux, ce qui fait de ce livre un récit pour tous les goûts! Ensuite, ce n’est pas une auteure qui décrit abondamment physiquement les lieux, ce qui laisse place à l’imagination du lecteur. On peut aussi ressentir toutes les émotions en lisant le livre : haine, joie, soulagement (grand soulagement), déception, etc. Veronica Roth a aussi la capacité exceptionnelle de faire de chaque personnage quelqu’un de remarquable. C’est quand on doit dire adieux à ceux-ci un peu trop tôt à notre goût qu’on peut sentir notre cœur battre à tout vitesse…bref, son style d’écriture est agréable, fluide à un point qu’on ne peut s’arrêter de lire pendant une nuit entière!

Entre rivalité et amitié, romance et guerre, apocalypse et utopie se révèle une morale importante : celle que la différence ne tue pas et que nous sommes tous uniques.

Le style littéraire de ce livre est classé « dystopie ». La dystopie est le contraire de l’utopie : au lieu de présenter un monde futur parfait et sans défaut, il présente un monde qui est en partie dictatorial où la majeure partie des habitants vivent dans des conditions où ils ne se sentent pas à l’aise. Mais attention! Il ne faut pas confondre la dystopie avec la science fiction ; dystopie présente un monde qui pourrait arriver, tandis que la science fiction est un univers vraiment fantastique et non réel. Je donne comme exemple les livres et le film de Hunger Games. Katniss est un symbole de révolte, et changera à jamais le monde de Panem afin qu’il devienne meilleur et moins cruel.

Autrement dit…

-Règles

-Non respect des règles par un individu

-Révolte

-Nouveau mode de vie (facultatif)

Si ce genre littéraire vous intéresse, voici quelques livres classés dystopie que l’on retrouve dans ma collection…

-Promise de Ally Condie (3 tomes)

-Hunger Games de Suzanne Collins (3 tomes)

-Delirium de Lauren Oliver (3 tomes)

-Les Insoumis de Alexandra Bracken (1 tome jusqu’à maintenant…)

-Starters de Lissa Price (2 tomes)

-La Sélection de Kiera Cass (2 tomes)

-Version BETA de Rachel Cohn (1 tome à date…)

-Sous le ciel de l’impossible de Veronica Rossi

-Le dernier Jardin de Lauren DeStephano (2 tomes)

-Glitch de Heather Anastasiu (2 tomes)

-La Révolte de Maddie Freeman (1 tome)

-The Carbon Diaries 2015  de Saci Lloyd (1 tome)

-Addict de Jeanne Ryan

-Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer (1 tome)

-La 5e vague de Rick Yancey (1 tome)

Publicités


Catégories :Critiques, Culture, Divertissement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :