Critique de La voleuse de livres (film et livre)

   Le mois dernier, je suis allée voir La voleuse de livres au cinéma. Je suis une grande lectrice, donc le titre et la bande-annonce ont tout de suite attiré mon attention. C’est suite au passage de Sophie Nélisse, l’actrice attachante interprétant Liesel Meminger, à l’émission Tout le monde en parle que je me suis décidée à aller voir ce film.

Liesel Meminger n’a pas eu la vie facile. Par trois fois, son destin a croisé celui de la Mort, le tout au cœur de l’Allemagne nazie.  À neuf ans, après avoir assisté au décès de son frère, Liesel est placée dans une famille d’accueil qui est loin de rouler sur l’or.  Alors que la guerre fait des ravages autour d’elle, Liesel se trouve des alliés hors du commun : les livres.

Heureusement que je suis allée voir ce film, parce que je serais passée à côté de quelque chose d’extraordinaire ! J’ai souri, j’ai détesté les personnages malveillants, mais surtout, j’ai pleuré. Peu de films réussissent à me faire pleurer autant que le jour où j’ai visionné Titanic, mais celui-là y est arrivé sans aucun problème. Du milieu jusqu’à la toute fin, j’ai dû retenir mes larmes sans beaucoup de succès, d’ailleurs…  C’est vous dire à quel point ce film est émouvant et touchant !

J’ai trouvé le jeu des acteurs vraiment parfait (quoique je ne suis certainement pas la plus qualifiée pour affirmer ceci!). En tout cas, de mon côté, ils m’ont totalement convaincue, j’y croyais à cent pour cent ! Les personnages sont incroyablement attachants et humains. Liesel est adorable, même si elle essaie parfois de se donner une apparence de dure à cuire. Son père (Geoffrey Rush) est tellement gentil avec sa fille adoptive, c’est évident qu’il l’adore. Sa mère (Emily Watson), elle, a d’abord l’air strict et détestable, mais on se rend vite compte qu’elle a un grand cœur sous sa carapace de pierre. Il y a aussi Rudy (Nico Liersch) qui m’a souvent fait sourire.

Après un tel coup de cœur, j’ai également voulu lire le livre, pour comparer les deux. Le film était très fidèle au roman, alors j’ai retrouvé avec joie cette histoire qui m’avait renversée ! Encore une fois,  j’ai ressenti toutes les mêmes émotions, sauf que j’ai moins pleuré (peut-être parce que je suis plus visuelle…). N’allez pas croire que j’ai moins aimé !! À mes yeux, le livre et l’adaptation cinématographique sont égaux !

Le livre est écrit par Markus Zusak, un auteur que j’ai découvert avec ce roman. Tout au long de l’histoire, il utilise la Mort comme narratrice. Selon moi, c’est une idée de génie que l’auteur a eue, car c’est très intéressant de lire le point de vue de la Mort sur le massacre de la Deuxième Guerre mondiale. En plus, ça rend l’histoire beaucoup plus originale que les autres racontant cette période historique. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Markus Zusak. Il a pris un ton très ironique, ce qui évite de faire tomber l’histoire dans quelque chose de trop déprimant.

Pour finir, je ne peux que vous recommander de lire ou de visionner (lors de sa sortie en dvd…) cette œuvre qui m’a tout simplement jetée par terre. Elle saura certainement vous émouvoir, que vous soyez jeune ou moins jeune !

Publicités


Catégories :Critiques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :