La Grande Flamme

Voici une superbe production écrite!

Par: Laurie Forest 302

Il y a très longtemps, dans le royaume des eaux, vivait une jolie sirène prénommée Agua. Tout le monde adorait cette petite boule d’énergie, car peu importe le problème, elle était là pour aider et répandre la joie. Même le dirigeant du peuple marin, le Dieu des eaux, lui destinait parfois d’importantes missions.

Un jour, Agua décida de nager jusqu’à la Grande Flamme pour profiter de sa chaleur et admirer sa beauté. Tout à coup, les environs devinrent glacés et le feu s’éteignit. L’eau était sur le point de geler! Catastrophée, la jeune sirène alla rapidement rencontrer le Dieu du monde marin. Ce dernier lui ordonna sans hésiter de parcourir les trois autres mondes pour demander l’aide des Dieux et ainsi faire renaître la Grande Flamme. «Ces trois chandelles te seront utiles, affirma le Père des eaux en pointant les objets magiques. Souffle sur l’une d’elles et elle te portera là où il le faudra.»

Peu après, Agua était prête à s’aventurer dans les royaumes. Elle nagea jusqu’à la surface, empoigna la première chandelle, puis souffla dessus. Ses bras devinrent alors des ailes et sa queue de poisson se transforma en pattes d’oiseau. La petite créature n’eut pas le temps de cligner des yeux qu’elle apparut dans le royaume du vent. Ne sachant pas où aller, elle demanda à un passant de lui indiquer le chemin qui la mènerait au Dieu du vent. «Il demeure dans le ciel, sur le plus haut nuage», répondit le gentil inconnu. Agua le remercia, puis s’envola comme si elle avait toujours été un oiseau. Le voyage ne fut pas long, mais la déception se fit sentir : le Dieu du vent ne possédait pas le pouvoir des flammes. La jeune fille regagna le sol, prit la deuxième chandelle, puis souffla. Elle se transforma en magnifique singe et fut transportée au royaume de la terre. Tous les habitants sommeillaient dans les arbres, sauf un garçon solitaire. Agua l’interrogea sur le Dieu de la terre. «Il habite là-haut, déclara le petit mammifère, dans l’arbre le plus grand.» Après l’avoir remercié, l’héroïne grimpa dans le plus grand feuillu comme si elle avait toujours su comment s’y prendre. Malheureusement, le Dieu de ce royaume était trop âgé pour se déplacer.

Agua souffla donc sur la dernière chandelle, qui la changea en reptile et la conduisit dans le royaume du feu. Elle voulut demander son chemin à un étranger, mais ce dernier lui cracha au visage : «Petite sotte! Ne sais-tu donc pas que nos deux mondes sont en conflit depuis des millénaires?» La jeunotte ne pipa mot et laissa la peur l’envahir. L’étranger était le Dieu du feu même. Il n’eut aucune pitié et dévora Agua.
C’est ainsi que l’espèce des sirènes s’éteignit, chacun des habitants mourant un à un dans la souffrance et avec le faux espoir que la jeune Agua ne revint les sauver.

Publicités


Catégories :Création, Culture, Divertissement

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :