L’importance

Les jambes étendues sur le lit, légèrement croisées, une main soutenant mon poids, je scrute le sujet de mon adoration. Mes yeux se posent sur la nuque qu’autrefois, j’ai tant prise entre mes mains afin de quérir un baiser. Puis, ils descendent lentement sur la courbe délicieuse de son dos, continuant par la suite vers ses puissantes épaules avant de terminer leur parcours sur ses hanches étroites suivies de ses fesses musclées.

Le désir monte en flèche en moi et je sens le feu me monter aux joues. C’est la première fois que j’ose le regarder ainsi, sans pudeur, mais la tentation est si forte ! Les battements de mon cœur résonnent dans mes oreilles, mes mains tremblent d’angoisse et de désir. Au travers de mon corps, je sens le flux du sang plus rapide, le niveau de ma respiration augmentent.

Le sang.

Cette chose liquide si importante pour tous. Mais pas pour moi.

Il se lève, ses lèvres charnues dangereusement séduisantes esquissant une moue fatiguée.

-Déjà réveillée, mon bel amour, me susurre-t-il. Je n’en attendais pas moins de toi. Tu es si vivace, si forte.

Il pose doucement sa large main en coupe sur ma joue, avant d’enrouler une de mes boucles blondes autour d’un de ses doigts. Il soupire de contentement : sa poitrine s’abaisse, recrachant l’air de ses poumons, puis sa cage thoracique se soulève, ce qui fait tendre sa peau chaude sous mes doigts. Je frémis. Rien de tel n’aurait dû exister en ce monde.

Un sourire satisfait s’épanouit sur son visage.

-Allonge-toi sur le dos, m’ordonne-t-il soudainement.

Je plisse les yeux, confuse.

-Pour moi, je t’en prie, ajoute-t-il alors en élargissant son sourire, qui devient étrangement malicieux.

Pourquoi refuser ?

Je m’exécute avec mes mouvements les plus prompts, pour son impatience et pour sa joie, son bonheur et son excitation, pour qu’il scrute ce que je suis devenue en sa présence apaisante. Je me tortille, arquant les hanches et le dos, roulant mes épaules vers l’arrière, dans l’espoir de lui faire valoir toute la valeur que j’ai prise à ses côtés, mes courbes que je veux exquises, ma peau d’ivoire, restée cachée si longtemps à l’intérieur de ses murs, mes longs bras minces et scintillants, étendus comme Jésus sur sa croix, mes jambes d’albâtres, galbées pareillement aux ballerines. J’observe mes côtes saillantes, qui me rappellent des mains encastrées sous ma peau et qui m’élancent vers le ciel, les mains de mon bien-aimé. Cette pureté que j’incarne dorénavant me semble si tenace dans cette clarté abondante.

Je suis l’éclat, l’embrasement de la lumière.

Mon chéri m’examine, béat d’adoration.

-Tu es si belle, si fière, si pleine de vie…

Son regard dérive sur mon corps, avant qu’il n’effleure ma peau enfiévrée de sa bouche, mes os pointus, mes cheveux blonds. Ses baisers sculptent mes os, les courbes de mon visage, mes rêves, mes pensées. Ils voilent ma vision, plongeant mon corps entier dans le plus délicieux des supplices. Je ne vois plus, je suis l’objet de toute son attention. Aujourd’hui, il m’accorde un cadeau précieux, nul ne doit s’y opposer.

-Regarde-moi.

Sa main sous ma nuque. Soulève ma tête vers sa bouche.

Brusquement, l’angoisse serre mes tripes à ces mouvements, mon corps entier se crispe sous la tension, ma respiration bloque.

-Pourquoi tous ces tremblements ? Ce n’est pas dans tes habitudes, mon cœur. Toi si aventureuse, prête à tout tenter, même le pire des risques… Ta force n’a d’égale, tu es telle la lionne qui chasse dans la nuit, l’éclat qui se jette avec gracieuseté et puissance sur sa proie. Allez, ma belle, fait-le pour moi. Saigne pour moi.

J’entrouvre ma bouche au baiser, désirant prouver ma dévotion. Il plaque durement ses lèvres sur les mienne, et, tel un ange déchu venu me faire purger mes péchés, il aspire le sang.

Advertisements


Catégories :Création, Divertissement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :