Bonbons multicolores

Patrick accélère, les pneus de sa Dodge Charger émettent des sons stridents toujours plus forts les uns que les autres.
Il est stressé, il a rarement eu une tâche pareille. Ce n’est pas qu’il n’aime pas son travail, mais… il se sent impuissant face à cette intervention…
– Est ce que je vais réussir? Sera-t-il grand? fort? dangereux?
Le simple fait de penser au bandit qui est présentement en train de commettre son crime lui glace le sang. Il n’est maintenant plus qu’à une seule rue du lieu en question. Une fois à la rue indiquée sur le petit écran de son GPS, le jeune policier éteint les sirènes et le moteur de sa voiture. C’est alors qu’il voit une petite silhouette partir en courant au bout de la rue et un vieil homme qui lui fait de grands gestes avec ses bras.
– Au voleur! Au voleur!, criait le vieil homme. Aussitôt, Patrick sort de sa voiture, empoigne son arme et part à la poursuite du cambrioleur.

Il s’élance à une vitesse fulgurante et passe le coin de la rue en quelques secondes. Au bout de la longue route, il n’y a rien, pas de voleur, pas de crime… Mais, il n’est pas découragé, il continue sa course toujours avec son arme et ses yeux d’aigle à l’affût. Il aboutit finalement dans une ruelle sombre et étroite. Il y a trop de brouillard pour distinguer les formes au bout des deux murs de vielles briques sales. Mais, quelque chose bouge. Un être effrayant? Peut-être un tueur fou? Ou une personne très dangereuse? Le policier a très peur. Il a beau être armé et muni d’un gilet pare-balles, il se sent petit face à une horde de monstres. Avec le peu de courage qu’il a réussi à réunir, il avance dans la sinueuse allée.
– Elle paraît interminable alors qu’elle ne fait que quelques mètres, se dit-il.

Tout à coup, il se fait surprendre par la silhouette qui part en courant. Il se relance à sa poursuite jusqu’à l’arrivée d’un cul-de-sac.
– Police!
La silhouette s’arrête brusquement dans un nuage de poussière. Devant Patrick se tient un petit garçon d’environ sept ans, tenant à la main un grand sac de bonbons multicolores. Le jeune enfant le regarde avec peur. Il faut dire que l’agent n’est pas moins déstabilisé que le garçon.
– Tu n’es pas un tueur? heu.. désolé… Quel âge as-tu jeune homme?
– Six ans et demi, répondit l’enfant. Le policier comprit tout de suite que ce garçon était totalement inoffensif.
– Suis-moi, on va te ramener chez toi, lui dit-il.
Ils continuèrent le chemin inverse de la poursuite.
– Ah! vous l’avez attrapé, petit chenapan!, cria le vieil homme.
– Viens ici qu’on règle le problème!, continua-t-il en s’approchant du garçon.
Le policier le repoussa aussitôt.
– Vous n’avez pas un peu honte!? Espèce de vieux grincheux!, lui cria Patrick.
– Cet enfant a volé un sac de bonbons dans votre vieille boutique et vous avez appelé la police pour ça?
– C’est vous qui allez monter dans la voiture avec moi!
– Et toi jeune homme, tâche de ne plus rien voler, dit le policier au petit garçon qui s’éloigna aussitôt.

 

Joseph Benoit-Gauthier

Publicités


Catégories :Création, Divertissement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :