IL Y A 70 ANS, MOURRAIT GANDHI…

image1

Il y a 70 ans, à la Birlha-House à Delhi, en Inde, le Mahatma Gandhi est assassiné alors qu’il se rendait au petit temple au fond du jardin où il allait présider la prière de ses fidèles. Fauchée, la grande âme, car c’est la signification de « mahatma », s’effondre. Grand héros de l’indépendance indienne, qui aurait su que ce « fakir a demi nu », comme l’a qualifié Winston Churchill, serait devenu une des figures les plus marquantes du vingtième siècle.

Tout le monde conserve au fond de sa mémoire l’image d’une silhouette frêle, au crâne rond et chauve et aux lunettes de métal. Le petit bonhomme chemine en pagne et en sandales avec une sorte de gros châle blanc jeté sur ses épaules, battant la campagne et prêchant la Satyagraha. Que signifie ce terme? Satyagraha est généralement désigné comme le terme qui désigne l’action non-violente. Pourtant, sa signification est toute autre. Il signifie « la vérité par la force de l’âme ». La force de l’âme et non la force des poings. C’est ça la signification véritable de la Satyagraha.

En 1947, Gandhi viens d’entamer une nouvelle grève de la faim pour calmer les violences entre musulmans et hindous. Il est important de préciser que lorsque l’Inde fut déclarée indépendante, Mohamed Jinah demanda à former au nord du pays le Pakistan. Il avait peur que les hindous réduisent les musulman à l’esclavage. Alors, le gouvernement forma le Pakistan. Des milliers de musulmans prirent la route du Pakistan. Des tueries éclatèrent un peu partout en Inde et des scènes de violences terribles eurent lieu. De quoi déplaire à Gandhi, qui avait toujours prôné la non-violence. Finalement, les violences cessent et Gandhi interrompt son jeûne. Néanmoins, elles reprendront en janvier 1948 et dureront trois jours pendant lesquels Gandhi jeûnera de nouveau.

Le 30 janvier 1948, le Mahatma est invité à passer quelque temps à la Birlha-House. Il discutait avec un journaliste quand il se rend compte qu’il est en retard pour la prière. Le sage prend alors la direction du jardin, supporté par ses nièces Manuben et Abbahben. Alors qu’il fend la foule pour se rendre au petit temple au fond du jardin, un jeune homme se met devant lui. Gandhi joint les mains pour le salut traditionnel. L’homme hoche la tête, car il a les mains occupées. Il s’agenouille devant le vieil homme. Manuben lui dit:  » Mon frère, Bapu est déjà en retard pour les prières. » Le jeune homme se redresse avec un pistolet à la main et tire trois balles dans la poitrine de Gandhi. Il s’effondre en prononçant: « Salut dieu! » Le coupable est arrêté. Il s’agit de Nathuram Godse, un hindou en désaccord avec la politique de Gandhi.

Ainsi est mort, à 78 ans, le Mahatma Gandhi. Il restera à jamais l’homme qui a libéré l’Inde de l’emprise des Britanniques avec pour seule arme la vérité. Ses cendres furent dispersées dans les différents fleuves de l’Inde. Aujourd’hui, la Birlha-House est transformée en musée commémorant la mémoire de Gandhi.

Publicités


Catégories :Culture, UNE MINUTE, UN HÉROS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :