L’homme au masque de fer

homme au masque de ferL’homme au Masque de fer est un des prisonniers les plus célèbres de l’histoire. En effet, son nom déclenche les polémique. Cependant, personne ne connaît l’identité de ce prisonnier, car il a été menacé de mort s’il retirait son masque. Selon Alexandre Dumas, il s’agirait du frère jumeau de Louis XIV ou bien, selon Voltaire, de Nicolas Fouquet, l’ancien ministre des finances de Louis XIV. Bref, le mystère reste entier.

Mais, qui est l’homme sous le masque de fer? La théorie la plus plausible dit que le mystérieux prisonnier serait Eustache Danger. Eustache serait un valet de Nicolas Fouquet, l’ancien surintendant des finances que Louis XIV avait fait arrêté pour sa trop grande richesse. Alors donc, il est arrêté à Dunkerque et passera les trente-quatre dernières années de sa vie en prison pour le motif de trop en savoir sur l’affaire de Vault-Le-Vicompte. C’est sous ce nom que le fameux prisonnier masqué est identifié à l’annonce de sa mort à la Bastille.Concernant le masque, l’homme portait une capuche de velours et non un masque de fer comme lui a attribué Dumas. D’ailleurs, il ne le portait que lors des transferts et des rencontres avec ses geôliers. Mais, une personne occupe une large part de cette histoire, son geôlier, Benigne D’avergne De St-Mars. Les faits mentionnent que le prisonnier fut arrêté en 1669 et confié à la supervision de St-Mars en 1680. Il est alors transféré de la prison de Pignerol au Fort-Exiles. Par la suite il sera transféré à l’île Ste- Marguerite en 1687 puis, à la Bastille en 1698. Durant tout ces transferts, le Masque de fer est accompagné de son geôlier dans une calèche aux fenêtres obstruées.  Ce prisonnier est l’occasion pour St-Mars de se mettre en valeur comme geôlier, car ce dernier s’occupait de prisonniers de marque tel Nicolas Fouquet. Ainsi, le prisonnier est extrêmement bien traité, bien logé et bien nourri. Il reçoit de la nouvelle literie tout les jours, porte du linge fin (qui, selon la légende, est sa passion) et est même autorisé à faire de la musique et lire. Tout cela est exceptionnel pour l’époque, car les prisonniers de droits commun; soit les prisonniers les plus pauvres, étaient parfois quatre dans des cellules pas toujours très propres et n’étaient pas bien nourri. Aussi, lorsque le prisonnier masqué se déplace, il y a foule sur le passage de la calèche.

La légende du Masque de fer est intemporelle. Elle continue chaque jour de fasciner et d’inspirer nombre de réalisateurs, d’auteurs et même d’artistes.

Publicités


Catégories :Culture, UNE MINUTE, UN HÉROS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :