Florence Nightingale: La dame à la lampe

Florence_Nightingale_three_quarter_length

Florence Nightingale est l’une des femmes les plus importantes du domaine de la santé. En effet, elle est une pionnière des soins infirmiers et de l’utilisation des statistiques dans ce domaine.

Florence Nightingale est née le 12 mai 1820 à Florence, dans le grand-duché de Toscane. Elle est issue d’une famille riche faisant partie de la haute société britannique. En 1845, à l’âge de 25 ans, Florence décide de consacrer sa vie aux autres en tant qu’infirmière. Elle a l’intention de suivre une formation de trois mois à l’hôpital de Salisbury et de fonder un hôpital. À Londres, en 1846, elle visite l’hôpital fondé par Christian von Bunsen. De plus, la jeune infirmière lit des ouvrages sur les hôpitaux et les questions de santé publique. C’est en 1851 qu’elle effectue son stage à Kaiserwerth, elle apprend à soigner des blessures, à préparer les médicaments et est même assistante lors d’opérations. Un peu plus tard, Florence écrit son premier livre sur les techniques pratiques aux infirmières. Lorsque la guerre de Crimée éclate en 1853, les troupes subissent des pertes considérables. En effet, environ 20% sont atteints de choléra et de dysenterie. Plus de 1000 soldats en meurent. Nightingale prévoit alors une aide humanitaire de 20 infirmières. Finalement 38 infirmières volontaires partent avec elle en Turquie pour soigner les soldats. Lorsqu’elles arrivent, l’hôpital est géré par un personnel débordé et les patients et l’hygiène sont grandement négligés. De plus, les réserves de médicaments et de vivres sont limitées. Avec les autres infirmières, elle effectue un grand ménage de l’hôpital et de l’équipement et réorganise le fonctionnement de l’établissement. Aussi, elles utilisent les statistiques pour illustrer les taux et causes de mortalité des patients de l’hôpital qu’elle gère. Mais la mortalité ne diminue pas. En 1855, le gouvernement britannique envoie une commission sanitaire. On nettoie les égouts et on change la ventilation. Le taux de mortalité diminue considérablement. Après son retour en Angleterre, elle se concentre sur l’importance des conditions sanitaires et des soins pour tous. En 1859, elle fonde la Nightingale Training School. Un an après, elle écrit un manuel sur les pratiques médicales, qui est utilisé dans son école. Pendant la guerre de Sécession, elle conseille la commission sanitaire des États-Unis et en 1869, elle fonde le Woman’s Medical College. Par la suite, elle effectue une étude statistique complète sur les conditions sanitaires dans les campagnes de l’Inde. Elle est d’ailleurs une figure marquante de l’amélioration des soins médicaux et des services publics en Inde.  Décorée de la Red Cross par la reine Victoria, elle meurt en 1910 à Londres.

Florence Nightingale est une des infirmières les plus célèbres. Son travail et toutes les améliorations qu’elle a apportées ont façonné le domaine médical. En 1907, le comité international de la Croix Rouge créa la médaille Florence Nightingale qui est décernée aux personnes se démarquant par leurs actions dans le domaine infirmier.

Publicités


Catégories :Culture, UNE MINUTE, UN HÉROS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :