Sissi ou le destin d’une impératrice

sissi-imperatrice-ses-secrets-verites_width1024

L’impératrice Élisabeth d’Autriche est probablement, après Marie-Antoinette, la souveraine la plus connue. Incarnée à l’écran par Romy Shneider, la vie légendaire de Sissi nous est pourtant peu connue. Nous accompagnerons Sissi dans ses voyages comme dans les moments de tragédie qui sont, pour elle, une vrai marque de malédiction.

Sissi ou Élisabeth-Amalie Eugénie de Wittelsbach nait le 24 décembre 1837 à Munich. Elle est la quatrième enfant du duc Maximilien et de la duchesse Ludovika de Bavière. Malgré son rang, Sissi reçoit une éducation assez libre et se passionne pour l’équitation et la poésie. À quatorze ans, elle s’éprend d’un jeune écuyer nommé Richard et veut l’épouser. Cependant, ce dernier sera écarté par la famille et mourra de la tuberculose. La jeune femme sombre alors dans une grave dépression qui la suivra une bonne partie de sa vie. Pour lui changer les idées, Ludovika, sa mère, l’amène avec elle à Vienne. Il a été décidé par la mère de l’empereur François-Joseph, qu’Hélène, la soeur de Sissi, épousera l’empereur. Lors des fiançailles, l’amoureux désobéit pour la première fois à sa mère et choisit Sissi qui n’a que 16 ans. Le mariage est célébré le 24 avril 1854, marquant le début du règne de Sissi. À peine arrivée à la cour, la jeune impératrice provoque le scandale. En effet, celle-ci supporte mal l’étiquette qui règne à la cour. Elle brise plusieurs règles strictes comme l’interdiction de boire de la bière à table, l’obligation de porter ses gants à table, etc. Se sentant délaissée par son mari surchargé par les affaires de l’empire, l’impératrice tombe malade. En 1860, Sissi part pour Madère qui sera le premier des nombreux voyages effectués par l’impératrice. Parmi ses destinations, il y a, la France, l’Angleterre, la Suisse, la Hongrie et la Grèce. Passionnée de mythologie, elle se fait construire, en 1890, sur l’île grecque de Corfou, un magnifique palais de style néo-classique. Malgré ses nombreux voyages, la vie de l’impératrice est parsemée de tragédies. En effet, en 1857, lors d’un voyage officiel, elle perd sa première fille d’une gastro ce qui aggrave le mal de vivre d’Élisabeth. En 1889, son fils, l’archiduc Rodolphe, est retrouvé mort dans son pavillon de chasse de Mayerling. L’état mental de Sissi sera gravement affecté et elle a ce désir de plus en plus fort de se couper du monde. Outre cela, vers la fin de sa vie, elle voit tous ses proches disparaître tragiquement tour à tour. Malgré tout, Sissi est une souveraine appréciée de son peuple et grâce à son charme, elle réussit, en 1867, à unir l’Autriche et la Hongrie, formant un des empires les plus puissants d’Europe avec la Russie. Elle devient alors impératrice-reine. Toutefois, le sort continue de s’acharner et elle sera assassinée à Genève, le 10 septembre 1898, par un anarchiste italien souhaitant inscrire son nom dans l’histoire.

Le mythe de Sissi reste intemporel. Éternelle impératrice reine, Élisabeth d’Autriche aura été une des impératrices les plus influentes d’Autriche après l’impératrice Marie-Thérèse.

Publicités


Catégories :Culture, UNE MINUTE, UN HÉROS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :