Édith Piaf: La chanson… toujours!

edith piaf

La vie en rose, Hymne à l’amour, Non, je ne regrette rien ou encore Milord…Édith Piaf est une légende dont les chansons sont connues de tous. Elle voyait la vie en rose, même vêtue de noir, dans une vie mêlant drames et triomphes.

Édith Giovanna Gassion est née dans le quartier de Belleville à Paris le 19 décembre 1915. Son père était un acrobate de rue et sa mère, trop pauvre pour l’élever, l’abandonne et la confie à sa grand-mère maternelle. Plus tard, elle sera confiée par son père à sa grand-mère paternelle qui tient une maison close en Normandie. Elle y sera choyée par les prostituées et mangera pour la première fois à sa faim. Entre 3 et 8 ans, elle souffre d’une kératite qui lui fait perdre la vue. Suite à un pèlerinage sur la tombe de Sainte-Thérèse de Lisieux, contre toute attente elle recouvre la vue. La carrière d’Édith commence en 1935, lorsqu’elle est découverte, chantant dans la rue, par Louis Leplée. Il la fait chanter dans son cabaret, le Gerny’s, et lui donne pour nom La môme Piaf. Jaques Cannetti lui fait enregistrer sa première chanson: Les mômes de la cloche. Mais, lorsque Leplée est assassiné, la carrière d’Édith risque de prendre fin. Le succès n’est plus au rendez-vous. C’est alors qu’elle rencontre Raymond Asso et Marguerite Monnot qui lui feront enregistrer Mon légionnaire, Hymne à l’amour et Milord. En 1937, elle fait un triophe à l’ABC, le plus grand cabaret parisien. Dans les années 1930 à 1940, elle triomphe à Bobino et au théâtre avec Le bel indifférent que Jean Coctaux a écrit pour elle. Pendant l’occupation allemande, elle va chanter pour les soldats français et aussi à Berlin. En 1944, Édith Piaf se produit au Moulin Rouge et fait passer en première partie, Yves Montand. Il sera un des artistes qui seront lancés par Piaf comme George Moustaki ou Charles Aznavour. En 1946, Édith Piaf enregistre La vie en rose qui sera un des plus grands tubes de l’époque. C’est d’ailleurs à cette époque que Marcel Cerdant l’entendra chanter pour la première fois. Tous les deux, auront une longue relation amoureuse qui prendra fin avec la mort de Cerdan dans un écrasement d’avion. Dépressive, Piaf elle-même esquive la mort suite à deux accidents de voiture. Elle devient alors dépendante à la morphine. Elle tentera plusieurs cures de désintoxication qui l’aideront à se défaire de sa dépendance à la morphine, mais pour soigner sa polyarthrite rumathoïde, elle se plongera dans l’alcool qui l’avait aidée à surmonter son chagrin à la mort de Cerdan. Elle devient néanmoins une grande star de music-hall en occident et fait un triomphe au Carnegie Hall. En 1959, elle s’effondre sur scène. On dit alors sa carrière finie. Cependant, en 1960, Bruno Coquatrix lui demande de sauver l’Olympia de la faillite. Piaf remplit la salle durant trois mois et fait un triomphe avec sa nouvelle chanson Non, je ne regrette rien. Enivrée par son succès, Édith Piaf s’épuise à nouveau et est forcée de quitter la scène suite à un malaise et à la gravité de sa polyarthrite. Elle s’éteindra le 9 octobre 1963 à Placassier, dans le sud de la France, à 47 ans, après un an de mariage avec le chanteur Théo Sarapo. Son corps est clandestinement ramené à Paris où elle est déclarée morte le 10 octobre.

Malgré une vie, entre drames personnels et succès, Édith Piaf reste toujours l’une des chanteuses préférées des Français et est probablement l’une des seules voix françaises à avoir fait le tour du monde avec Dalida et Mireille Mathieu.

Publicités


Catégories :Culture, UNE MINUTE, UN HÉROS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :